L’absentéisme coûte cher aux collectivités locales